Divers

Connaissez vous le vieux moulin à huile du Partegal ?

Le vieux moulin à huile du Partegal, situé sur la côte Varoise, s’est spécialisé dans la transformation de l’olive depuis près d’un siècle. Il a su s’adapter aux changements dans le domaine pour pouvoir proposer à sa clientèle les meilleurs produits possibles.

À la découverte du vieux moulin à huile du Partegal

Connu comme faisant partie des plus vieux moulins à huile, le vieux moulin du Partegal représente un lieu non moins négligeable de la côte Varoise. Si vous êtes intéressé par ce site, cet article vous sera de la plus grande utilité étant donné que nous irons à la découverte de ce lieu en commençant par son histoire pour finalement aboutir à sa représentation actuelle.

L’histoire du vieux moulin du Partegal

Tout d’abord, notons que le site doit son nom au vieux moulin qui date du XIVe siècle. Remis en scelle en 1939 par Fernand RICCA qui a du bataillé dur pour pouvoir l’acquérir auprès de son ancien propriétaire. Ce dernier a subi les affres de la crise de 1929. Le moulin ne fonctionnait, mais il ne voulait pas le vendre ou exigeait d’être payé en pièce d’or. Fernand RICCA décida alors d’aller à la banque et acheta des pièces d’or. C’est ainsi que le moulin a été acheté. Le moulin était alimenté par l’eau de la source « la fontaine dorée » qui appartenait au moulin du 1er octobre au 15 avril sauf les dimanches et les jours fériés. L’alimentation de la roue à augets par un aqueduc romain active les engrenages en bois de la meule.

Le mécanisme de fonctionnement du moulin était simple : le moulin est doté de 5 pressoirs actionnés par les ouvriers et de 2 mares. Empilés de pâte d’olives préalablement écrasées sur les pressoirs, les scourtins en coco ou en jute étaient emplis. L’eau et l’huile sont recueillies dans un bassin en pierre grâce à l’écoulement d’eau qui se situe sur les pressoirs.

En 1936, chaque propriétaire payait une participation appelée  » mouture « . Cette tradition est restée intacte jusqu’à nos jours. Les produits dérivés de l’olive sont ainsi utilisés à d’autres fins utiles. L’huile de recense était produit grâce à la peau et à la pulpe pressées une deuxième fois à chaud. Cette huile était revendue aux savonneries marseillaises. Jusqu’en 1956, les noyaux de l’olive lavés à l’eau de source étaient vendus au meunier qui les revendait aux boulangers sous forme de farine appelée fleurette. Cette farine évitait ainsi aux boulangers de frotter le dessous du pain à sa sortie du pain. Mais, avec l’apparition de nouvelles techniques, l’utilisation de la fleurette est devenue désuète.

Malgré le fait qu’il existe en son sein un équipement ancestral, le vieux moulin à huile dispose également d’équipements à la pointe de la technologie. Entre tradition d’un côté et modernité de l’autre, notons que ce moulin à huile médiévale varois a su assembler le savoir-faire ancestral ainsi que les équipements innovants.

Suite aux exigences des normes européennes, un moulin moderne avec une capacité de production de 350 kilogrammes par heure a été acquis en 1999. Certes, ne disposant pas du charme d’antan du vieux moulin, cet équipement dispose de malaxeur, de broyeur, de cuves en inox et une centrifugeuse. L’un des inconvénients des nouvelles technologies étant d’employer moins de personnes, un technicien de fabrication a remplacé les employés. Le technicien a pour but de contrôler et de surveiller la chaine de fabrication. Par ailleurs, la fabrication ancestrale a été maintenue par le vieux moulin à huile du Partegal.

Il y a de cela deux ans, une nouvelle installation est apparue. Cette nouvelle technologie a une capacité de production de 2 tonnes à l’heure tout en permettant d’éviter de stocker l’olive. Du modèle ORO de PIERALISI, ce dernier né de la technologie d’extraction de l’huile de l’olive permet d’assurer une meilleure qualité de l’huile extraite. Grâce aux différents réglages, l’huile extraite est de loin le meilleur rendement réalisable sur le marché. Les deux phases installées dans le système évitent d’ajouter de l’eau dans la pâte d’olive ce qui permet ainsi de conserver tous les arômes de l’huile et ainsi avoir une huile de qualité.

Le vieux moulin à huile de Partegal offre à sa clientèle, divers produits que vous pourrez consulter sur la boutique en ligne. Vous trouverez ainsi des crèmes balsamiques, de la fleur d’huile d’olive, de l’huile d’olive, de la confiserie, du vinaigre, de la pâte d’olive et sauce et bien plus encore.